Les Ecossolies

Pôle de coopération et d’innovation sociale


Nos réseaux sociaux
Facebook
Twitter
7 mars 2019

JOHANNA LE MAU - Ô BOCAL : "NOUS AVONS GARDÉ CETTE FAÇON DE COOPÉRER AVEC LE RÉSEAU"

Le 25 février 2019, le territoire nantais a été labellisé French Impact. Cette labellisation, portée collectivement par Les Ecossolies, Coopérer pour entreprendre Pays de la Loire, Envie 44, France Active Pays de la Loire, L’Union régionale des Scop de l’Ouest, marque la reconnaissance nationale de la structuration de l’écosytème ESS sur notre territoire.

Nous partageons le témoignage de Johanna Le Mau, gérante & co-fondatrice d’Ô Bocal, boutique vrac dédiée au mode de vie zéro déchet à Nantes. Accompagné par l’incubateur des Ecossolies et soutenu par France Active Pays de la Loire, le projet a grandi au fil des coopérations et témoigne de la vivacité de l’écosystème ESS nantais.

Quelle est votre parcours d’entrepreneure ?

Je suis partie d’un constat personnel : je n’étais plus en accord avec nos modes de surconsommation, l’épuisement des ressources naturelles... J’ai eu l’idée de la création d’une épicerie sans emballage. A cette époque, il n’y avait rien de comparable à Nantes, et pourtant Nantes avait été élue Capitale verte de l’Europe l’année d’avant. Mais comment changer ses habitudes, quand on habite en centre-ville, concrètement ? Je suis allée voir les seules initiatives à Bordeaux et Berlin. Je me suis dit : « ça marche bien ailleurs, pourquoi pas à Nantes ? »

Comment l’écosystème nantais a participé au développement de votre projet ?

Je connaissais Les Ecossolies, surtout à travers les événements. Engagée dans différentes associations, j’étais déjà sensible à l’ESS. Je me suis tournée naturellement vers le réseau. En janvier 2015, j’ai présenté le projet Ô Bocal. Nous avions déjà le concept, le nom, le modèle économique avec la partie café et sensibilisation. Le projet est entré dans l’incubateur en juin 2015.

C’est grâce à l’incubateur que nous avons pu mener une étude de faisabilité et faire notre première expérimentation. Nous avons lancé une boutique éphémère pendant La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets sur l’Île de Nantes. Cette expérimentation à petite échelle a permis de consolider l’étude de marché, le budget prévisionnel… Pendant un an, nous avons rencontré beaucoup de projets, nous avons été accompagnées par STREGO en comptabilité, bénéficié d’un prêt d’honneur avec Crédit Mutuel Solidaire, nous avons été mises en avant à la Braderie des Ecossolies… Ça a beaucoup de sens pour moi de revenir participer à La Braderie en 2019, pour venir présenter tout notre travail effectué depuis ses quelques dernières années. L’écosystème entier a vraiment évolué et c’est un bonheur de voir que les choses avancent !

Le soutien de France Active Pays de la Loire (alors FONDES), a été un formidable levier. Les banques étaient frileuses, mais grâce au dispositif "Garantie Egalité Femme", nous avons bénéficié d’une garantie sur notre emprunt bancaire à hauteur de 70%, sans caution personnelle. Nous avons emprunté 39 000 euros et Ô Bocal a ouvert en juillet 2016 !

Nous avons gardé cette façon de coopérer avec le réseau : nous travaillons avec Stations Services pour la remise en circulation de nos contenants, les bouteilles de nos producteurs sont consignées grâce à notre partenariat avec l’association Bout’ à Bout’, nous avons organisé une collecte de vêtements de sports dans la boutique avec Supporterre… On grandit ensemble, c’est un cercle vertueux !

Quel est votre regard sur les besoins de changement d’échelle ?

Ô Bocal s’inscrit tout à fait dans les enjeux qui sont portés par l’écosystème nantais : faciliter l’accès à une meilleure alimentation en circuits courts, réduire les déchets, dynamiser le réemploi... On est au cœur de ces défis, au quotidien.

Après seulement 2 exercices, nous avons créé 7 emplois, c’est au-delà des espérances et du prévisionnel au lancement du projet. Nos prochaines ambitions c’est d’ouvrir une nouvelle boutique et de diversifier notre offre, notamment vers les professionnels.

Aujourd’hui, nous avons besoin de sortir d’une consommation de niche, de démocratiser le vrac. Il faut continuer à encourager cette dynamique à Nantes, soutenir le changement d’échelle des initiatives du territoire. Les solutions fonctionnent ici, il faut qu’elles puissent se déployer au niveau régional et national. Tout comme d’autres projets comme pour La Tricyclerie par exemple.

En savoir plus sur Ô Bocal

LABELLISATION FRENCH IMPACT

Cliquez sur l'un des liens ci-dessous pour afficher le calendrier complet de l'année correspondante :

Calendriers

2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013

» Retour à la liste des actualités

Flux RSS

RSS
Abonnez-vous pour recevoir automatiquement les dernières actualités du réseau.
RSS, qu'est ce que c'est ?


Association Les Ecossolies - Le Solilab, 8 rue Saint Domingue 44200 NANTES - 02 40 89 33 69
Ce site est sous licence Creative Commons BY-NC-SA - Mentions légales

Contact Actualités Agenda Newsletter Plan du site Espace privé