Deux entreprises à but d’emploi à Rezé et Bottière

  • Emploi, formation, insertion

Cette année, l’incubateur accompagne deux projets Territoires Zéro Chômeur Longue Durée avec la création d’entreprises à but d’emploi à Nantes dans le quartier Bottière Pin-Sec et à Rezé dans le quartier du Château.

Publié par :

Les Ecossolies

Territoire Zéro Chômeur Longue Durée

Et si on n’avait pas tout essayé pour vaincre le chômage de longue durée ? Personne n’est inemployable et ce n’est pas le travail, ni l’argent qui manque. C’est la philosophie de Territoire Zéro Chômeur Longue Durée, une expérimentation menée sur plus de 60 territoires en France pour proposer un emploi aux personnes qui en sont privées depuis plus d’un an.

Sur chaque territoire, un comité local pour l’emploi est créé avec autour de la table les collectivités, les structures de solidarité, les acteurs économiques et les habitant.es qui veulent s’investir. L’objectif : proposer une solution adaptée à la privation durable d’emploi, notamment en créant les emplois supplémentaires nécessaires aux besoins de la population.

Pour cela, les Entreprises à But d’Emploi (EBE) sont l’une des solutions proposées. Ces entreprises devront proposer des activités utiles (cohésion sociale, transition écologique, etc.) non couvertes par les acteurs existants et embaucher les personnes sans sélection, en CDI à temps choisi, grâce à la redirection des aides sociales.

Identifier les freins à l’emploi

Les deux territoires, Bottière Pin Sec et Rezé Château sont des quartiers prioritaires politique de la ville avec de forts taux de chômage.  A Bottière, le taux de chômage est de 20 % des actifs et 47% des ménages vivent sous le seuil de pauvreté. Béatrice Delabrière, cheffe de projet TZLCD pour Nantes Métropole estime que 1131 personnes sur les 8566 habitants sont concernées par la privation d’emploi longue durée. L’enquête de terrain a permis d’identifier 100 personnes intéressées pour retrouver un emploi adapté à leurs contraintes.

L’EBE propose sans sélection un contrat à temps choisi. C’est pour cela que c’est important de comprendre les contraintes auxquelles sont confrontées les personnes. Beaucoup sont des familles monoparentales et les horaires doivent être adaptés à la garde d’enfant par exemple. Il peut aussi y avoir des problèmes de santé, de handicap ou de transport. A nous de prendre en compte ses spécificités pour garantir le retour à l’emploi.

Béatrice Delabrière / Cheffe de projet TZLCD pour Nantes Métropole

Même son de cloche, à Rezé Château où le taux de pauvreté s’élève à 38% et le taux de chômage approche les 20%. Aujourd’hui 120 personnes se sont montrées intéressées par la démarche Territoire zéro chômeur de longue durée à Rezé.

« On organise des opérations de porte-à-porte de grande ampleur dans le quartier et des permanences chaque mardi dans notre local. On doit vraiment aller vers ses publics pour leur expliquer la démarche. Beaucoup sont dans une situation d’isolement et de perte de confiance y compris face aux institutions et notre rôle consiste aussi à recréer de la confiance et du lien avec ce projet. » explique Elise Leleu, chargée de création de l’entreprise à but d’emploi à Rezé.

Proposer des services utiles pour le quartier

En parallèle, les deux équipes ont travaillé sur l’identification des besoins pour le quartier et les entreprises. « L’EBE doit proposer des services qui n’existent pas encore. Il y a donc un gros travail à mener pour recueillir les besoins de nos partenaires et des citoyen.nes » explique Béatrice.

 

C’est un vrai jeu d’équilibriste pour identifier des activités à développer sans entrer en concurrence avec les autres acteurs économiques.

Elise Leleu / Chargé de création de l'entreprise à but d'emploi à Rezé

L’EBE de Bottière souhaite proposer une offre de services aux entreprises avec du stockage, de la sous-traitance et petits travaux, un atelier du réemploi autour du textile un comptoir solidaire et une conciergerie pour les habitants ainsi qu’un service de sensibilisation aux sujets clés de l’habitat.

A Rezé, l’EBE s’oriente vers la valorisation d’équipements de protection individuelle (EPI) textiles, des services aux entreprises et collectivités comme la finition de pièces pour la confection de produits éco-conçus, et la création d’une recyclerie petite enfance en cœur de quartier.

En 2024

Fin janvier, les deux projets ont déposé un dossier pour obtenir le feu vert du Fonds d’expérimentation contre le chômage longue durée en vue de créer les EBE. L’Etat et le Département en leur qualité de financeurs, sont cosignataires de la convention à venir.

En parallèle, l’accompagnement dans l’incubateur va leur permettre de mettre en route les deux entreprises et de les inscrire dans l’économie sociale et solidaire.

En bref

Les autres projets de l'incubateur 2024

Découvrir toute l'actualité Voir plus

L'incubateur

Habitat inclusif, circuits-courts, énergie citoyenne, réemploi, mobilité douce… votre projet contribue à rendre le territoire plus solidaire et écologique ? L’incubateur vous accompagne pour vous aider à tester, développer, sécuriser et lancer votre activité !